Navigation Menu+

Préserver les enfants des violences verbales

Préserver les enfants des violences verbales

Beaucoup d’enfants sont victimes dans leur famille ou à l’école de violences verbales. On pourrait minimiser cela, prétendant que ce ne sont que des mots. Mais trop souvent, les mots peuvent faire plus mal encore que les gestes.

Le pire en effet, ce sont les violences verbales dont les enfants font face au sein de leur famille. Normalement, la famille, en l’occurrence les parents doivent inspirer l’amour et la sécurité pour les enfants. Mais s’ils doivent faire face à des violences verbales, l’enfant ne sera que trop affligé. Voyons donc certaines conséquences que cela pourrait voir sur lui.

Les conséquences des violences verbales dans la famille

L’impact est que l’enfant va être très blessé au fond de lui-même. On pourrait croire à tort que dire que notre enfant est bête ou stupide ne lui fera rien de mal, mais bien au contraire, il reçoit très clairement le message et sera très affecté.

Il peut se sentir dévalorisé, et les violences verbales peuvent également faire naître chez lui de l’amertume et de la dépression. Si les parents jugent en permanence tous les faits et gestes de leurs enfants, les enfants peuvent vraiment être anxieux constamment et sans aucune assurance.

Les violences verbales à l’école

Si nous apprenons que notre enfant est agressé physiquement à l’école, n’irions-nous pas courir pour régler la question avec les directeurs et tout le personnel enseignant? Nous devrions réagir pareillement en ce qui concerne les violences verbales. Il serait même mieux d’approcher également les parents des agresseurs pour leur parler du comportement de leurs enfants. Ainsi, nous montrerons à notre enfant que nous sommes de son côté. Car il peut être très troublé par les violences verbales à l’école, et ne voudra plus retourner à l’école, ni étudier, ni s’ouvrir à d’autres enfants de son âge. Il risque d’être renfermé sur lui-même, effacé, et peut même devenir sociopathe.